Parmi les raisons que j'avais entendu pour expliquer, à la fois pourquoi les universités américaines sont si chères et pourquoi elles fonctionnent si bien, il y a le nombre de personnels non-enseignant. Vous savez, ceux qui font tout, qui font tourner l'université et qui facilitent le travail des gens : secrétariat, comptabilité, nettoyage, réfection, réseau informatique...

C'est une chose de le savoir en théorie, c'est une autre de lire les chiffres. Selon les documents de l'University of California, le campus de Los Angeles accueille chaque année 38 000 étudiants, avec 10 000 professeurs et... 27 000 "supporting staff".

Répète ?
Vingt.
Sept.
Mille.

Deux fois et demi le nombre de professeurs.
Presque un par étudiant.

Faut que je m'asseye.