À nos lecteurs...

Comme vous avez pu le constater, ce blog reprend du service. Pour répondre à la question de Pablo, Why blog?, au début on avait lancé ce blog pour garder le contact avec la famille et les amis restés en France, et pour raconter nos mésaventures. Mais au fil du temps, on s'est trouvés à rédiger quelques billets sur le système universitaire auquel on était confrontés... et sur la science. Sans atteindre la qualité des cafetiers des science, ou d'autres.

Et puis, le blog a eu une interruption, assez longue, entre "pas d'accès à internet" (juillet-août-septembre) et "vraiment beaucoup de boulot au démarrage" (octobre-janvier). À un moment, j'ai pensé reprendre un blog, mais anonyme, sous le modèle de, par exemple, Female Science Professor (que je vous recommande). Et puis, la réflexion a évolué. Notamment à cause de FSP (ô l'ironie), qui a raconté sur son blog, de façon anonyme, les mésaventures d'une candidate dans une université du Middlewest. Sauf que l'université s'est reconnue... et a reconnu la candidate. Conclusion : "on the internet, nobody knows you're a dog"... mais si vous commencez à raconter votre vie, rapidement on aura assez d'indices pour vous reconnaitre. Après tout, parmi les blogs de scientifiques français que je connais, certains sont anonymes, d'autres non.

Donc on repart, avec le blog existant, mais en changeant la ligne éditoriale. Les photos des enfants sont ailleurs, maintenant, et l'essentiel du contenu portera sur le monde de l'Université et de la Recherche. Avec quelques contraintes, liées à l'absence d'anonymat : on essaiera de rester au maximum dans le domaine du factuel, qui est moins attaquable en justice. Et on évitera de parler de façon directe de nos jobs.

Ça démarre avec une série de billets sur les grandes universités américaines, celles que nos politiques voudraient prendre en modèle, et que certains manifestants ont en horreur... alors qu'il est clair que ni les uns, ni les autres ne savent de quoi on parle (comme le faisait remarquer récemment Tom Roud, mais je ne retrouve pas le billet). Certains français expatriés ont déjà essayé de contribuer au débat. On va apporter notre pierre, avec notre angle de vue... et mettre à jour la bloglist.