On apprend à tout âge ; je viens de recevoir mon premier exemplaire de "Nature" (il faut dire que ça n'est pas exactement mon domaine de prédilection ; je serais plutôt "ACM Transactions on Graphics"...)

Il n'empêche, la lecture de la version "papier" de Nature est pleine d'enseignements pour qui s'intéresse à l'organisation de la recherche. Que trouve t-on, dans un numéro ?

  • plusieurs articles sur l'organisation et le financement de la recherche ; j'ai déja parlé de l'un d'eux, sur le HEFCE anglais. Il y en a un aussi sur les universités publiques américaines (baisse des fonds) et trois pages sur Bob Langer, qui dirige l'un des plus gros labos américains.
  • quelques nouvelles rapides de la recherche ; en quelque sorte, de la vulgarisation pour scientifiques (j'ai tout compris, donc c'est de la vulgarisation)
  • les articles scientifiques eux-mêmes : de la page 47 à la page 110. Apparemment, le temps entre soumission et publication oscille entre 6 et 9 mois (certains articles soumis en juin 2008, d'autres en novembre 2008, pour une publication en mars 2009). Le temps d'acceptation est plus court d'environ 2-3 mois.
  • "Naturejobs", 22 pages d'offres d'emploi, numérotées indépendemment du reste du journal. Petit jeu : saurez-vous deviner quel grand pays de la recherche n'apparait pas une seule fois dans ces offres d'emploi ?
  • et on conclut par une page d'humour, intitulée Futures.

Je ne regrette pas mes 300 euros, tiens.