The Epicurian Dealmaker, dont on avait déjà parlé, a sorti deux nouveaux billets sur la crise financière dans les universités : Va * Ni * Tas et H is for hedge fund. Comme le précédent billet, un mélange d'attaque corrosive et de faits parfaitement informés, surtout sur le plan financier.

Par rapport à une question lancinante (mais bon sang, qu'est-ce qu'ils font avec 150 000 $ par an et par étudiant ?), il apporte une réponse nouvelle. On a déjà abordé la question (campus propre, équipes de soutien à la recherche bien présentes...) mais TED va plus loin, et montre la courbe des constructions nouvelles à Yale.

La construction commence à s'emballer à partir de 1993, et devient complètement délirante à partir de 2003, sans raisons particulières (les effectifs étudiants restent constants, par exemple). On en sort avec l'impression d'une folie collective à la tête de l'université, causée par un argent facile...